La carte interactive

Carte des installations d'énergies renouvelables sur le territoire du Parc naturel régional du Haut LanguedocAstuces

 

- Cliquez sur l'image à gauche de ce texte pour visualiser la carte interactive

- Si vous ne visualisez pas le "menu principal" de la carte, cliquez sur le rectangle dans le coin supérieur gauche de la carte pour le faire apparaître : il permet de filtrer les types d'installations (cocher/décocher) et de rechercher une installation dont on connait seulement le nom (faire dérouler "toutes les installations")

- Cliquez sur une installation au choix afin d'en savoir plus

- Zoomez à l'aide de la molette de votre souris pour voir les installations plus clairement

 

>> Pour toute remarque, précision, correction, n'hésitez-pas à nous contacter par mail : ICI

 

 

Le bilan

Graphique de comparaison de la production avec la consommation globale d'énergie

En 2020, la production totale d’énergie renouvelable (EnR) sur le territoire du PnrHL est de 2 076 GWh, soit l’équivalent des besoins électriques domestiques de 830 000 personnes. A titre de comparaison, c’est à peu près le nombre d’habitants du département du Tarn et de la Métropole de Montpellier réunis, ou un peu plus que Toulouse Métropole seule.

 

Cette production énergétique représente environ 86% de la consommation d'énergie globale du territoire (tout compris : électricité, produits pétroliers, gaz, bois énergie), évaluée à 2 414 GWh (diagnostic énergétique 2012).

Pour information, seulement 16% de la consommation finale brute d’énergie de la France était d’origine renouvelable en 2018.

 

 

 

 

 

 

 De plus, cette production sur le PnrHL continue d’augmenter. Elle a doublé entre 2005 et 2020.

 

Graphique d'évolution des EnR de 2005 à 2020- L’éolien a connu une très forte croissance sur les 15 dernières années. Un total de 215 éoliennes produit environ 1 000 GWh en 2020 et représente 46% de la production totale d’EnR (contre 8 GWh et 1% de la production totale en 2005)

- L’hydraulique est stable sur les 15 dernières années (800 GWh/an) avec 39% de la production totale en 2020

- Le bois énergie représente une part non négligeable dans la production d’EnR avec 240 GWh en 2020, soit 12% de la production totale

- La solaire représente une faible part (3%) mais est en constante progression depuis 2010

- La part de la méthanisation dans la production totale est négligeable

 




Graphique de comparaison de la production d'EnR avec la consommation d'électricitéElectricité

La production d'électricité d'origine renouvelable du PnrHL (hydroélectricité, éolien et solaire) est de 1 828 GWh et représente 170% de la consommation d'électricité du PnrHL (1 069 GWh).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappel des unités:

La puissance

1 kW = 1 000 watts (équivalent à la puissance d’une bouilloire électrique)

1 MW = 1 000 000 watts (2 MW = puissance d'une éolienne)

1 GW = 1 000 000 000 watts (équivalent à la puissance d’un réacteur nucléaire)

1 TW = 1 000 000 000 000 watts (6 TW = la puissance mise en œuvre à l'échelle de la terre par le phénomène des marées)


La production

1 kWh, c’est l’énergie électrique produite ou consommée par une machine d’une puissance de 1 kW pendant une heure.

Une centrale de 2 MW fonctionnant 10 heures produit donc 2*10 = 20 MWh.

 

 

Précisions selon les secteurs

Hydroélectricité

Première source d’énergie du PnrHL pendant plusieurs décennies, l’hydraulique, stable sur les 15 dernières années, génère 800 GWh/an en 2020. Toutefois, sa part dans la production globale du PnrHL diminue. En effet, l’hydraulique ne représente plus que 39% de la production totale en 2020, contre 78% en 2005.

 

Plus de soixante-dix installations sont recensées en 2020. On compte :

- 5 grands barrages hydroélectriques : le Laouzas, la Raviège, les Saints-Peyres, Vézoles, et Avène

- 8 centrales électriques importantes : Montahut à St Julien, Carla à Burlats, le Vintrou, Luzières à Ferrières, Brassac, Baous à Bout-du-Pont-de-l’Arn, Saut de Vézoles à Riols, et la Raviège à Anglès

- Une soixantaine de retenues de plus faible gabarit et des microcentrales

 

Les nouveaux projets hydroélectriques doivent respecter les critères que le PnrHL a inscrits dans sa Charte.

 

 

Eolien

L’éolien est en forte progression sur le territoire du PnrHL depuis ces dernières années et est maintenant la 1ère source d’énergie du territoire. La puissance moyenne par éolienne est passée de 900 kW en 2005 à environ 1 850 kW en 2020.

Au 15 mai 2020 et selon nos connaissances, le PnrHL compte 215 éoliennes en fonctionnement pour une puissance installée de 398 MW. Viennent s'ajouter 56 éoliennes dont le permis de construire a été accepté, soit un total de 271 éoliennes.

>> Comptage officiel : ICI

 

De plus, les nouveaux projets éoliens devront respecter les critères que le PnrHL a inscrits dans sa Charte :

- Respecter le zonage du « Document de référence territoriale pour l’énergie éolienne »

- Limiter à 125 m, pale comprise, la hauteur des éoliennes

- Limiter à 300 mâts au total le nombre d’éoliennes dans le territoire du PnrHL

- Limiter les impacts paysagers et environnementaux

- Respecter les critères de concertation définies par le PnrHL (délibération du 23 octobre 2014) auprès des habitants et des collectivités.

 

Le PnrHL a élaboré le "Document de référence territorial pour l’énergie éolienne". Ce document constitue un outil d’information et d’aide à la décision locale pour maîtriser le développement de cette énergie sur le territoire.

Consultez la carte de zonage éolien : ICI

 

 

Bois énergie

En 2020, 42 chaufferies automatiques collectives sont présentes sur le territoire du PnrHL, contre seulement 4 en 2005.

 

On peut citer notamment :

- La chaufferie de l’entreprise "la Tarnaise des Panneaux" à Labruguière, en fonctionnement depuis 1988, qui est la plus importante du territoire. Avec une puissance de 21 500 kW, elle produit 42% de la production de chaleur bois globale du PnrHL, 73% si on ne prend que les chaufferies collectives. La vapeur produite par cette chaudière est utilisée pour le process de fabrication de panneaux.

- La chaufferie de l’entreprise Brassac Industrie d’une puissance de 1 850 kW

- Les réseaux de chaleur de Fraïsse-sur-Agout, Anglès et Lacaune

- Les 6 chaufferies de St-Pons-de-Thomières

- La chaufferie du Lycée Fernand Léger de Bédarieux, d’une puissance de 500 kW et fonctionnant aux granulés bois

 

L’ensemble de ces chaufferies bois consomme annuellement plus de 40 000 tonnes de combustible provenant en partie du territoire. A cela il faut ajouter la consommation de bois dans le résidentiel et dans l’agriculture.

A noter également la chaufferie de Mazamet de 2 500 kW, de Castres et la plateforme bois de Labessiere-Candeil, qui s'approvisionnent à plus de 80% de bois en provenance du PnrHL.

Environ 15% du bois récolté dans le Tarn et l’Hérault est valorisé en bois énergie.

 

Source des données "Réseau Bois Energie Occitanie"

 

 

Solaire photovoltaïque

On note une nette progression des installations photovoltaïques entre 2005 et 2020. Cependant cette production reste relativement faible : environ 3% de la production totale des EnR sur le PnrHL en 2020.

Concernant les installations en toiture, chez les particuliers et les professionnels, on dénombre un peu moins de 1 100 installations en 2020.

Seules 4 centrales photovoltaïques "au sol" sont recensées sur le territoire : 2 à Bédarieux, 1 au Bousquet d’Orb et 1 à la Tour-sur-Orb, toutes sur des surfaces anthropisées (ancienne mine, ancienne décharge). Leur production représente environ 60% de la production photovoltaïque sur le PnrHL.

 

Les projets photovoltaïques doivent respecter les critères que le PnrHL a inscrits dans sa Charte.

 

 

Méthanisation

En 2020, 3 unités de méthanisation fonctionnent sur le territoire, basées dans 3 exploitations agricoles à Anglès, Aiguefonde et Murat-sur-Vèbre. Aujourd’hui, le PnrHL continue d’accompagner les projets de bioénergie. Leur valorisation est en cours : visites, communication, suivi expérimental.

 

 

Le PNR dans le contexte local et national

En 2016, la production d’EnR en France s’élevait à 88.4 TWh. Le territoire du PnrHL produit environ 2 TWh en 2020, soit un peu plus de 2% de la production nationale.

Fin 2013, la Fédération des Parcs naturels régionaux a annoncé l’engagement du réseau dans une démarche collective "Autonomie énergétique des Parcs à l’horizon 2030". Cet engagement fort associe des ambitions propres à ces territoires de projet et efficience dans la lutte contre le changement climatique. Il doit également permettre de mettre en avant une approche rurale de la transition énergétique intégrant les dimensions de sobriété, d'énergies renouvelables, d'efficience thermique des bâtiments et de mobilité verte.

 

La production du PnrHL par rapport à sa superficie :

- Avec une superficie de 550 000 km² et une production d’EnR de 88.4 TWh, la France métropolitaine produit en moyenne 160 kWh/km²

- Avec une superficie de 3 060km² et une production d’EnR de 2 TWh, le PnrHL produit en moyenne 654 kWh/km²

- Au vu de sa superficie, le PnrHL produit 4 fois plus que la moyenne nationale

 

 

Hypothèses et estimations utilisées

Hydroélectricité

Si la donnée n’est pas disponible, les productions ont été calculées à partir de la puissance de la centrale et d’une estimation de la durée de fonctionnement (4 800 h/an pour les centrales au fil de l’eau et 3 600 h/an pour les conduites forcées).

 

Eolien

Si la donnée n’est pas disponible, les productions ont été calculées à l’aide de la puissance des éoliennes et d’une estimation de la durée de fonctionnement (2 400 h/an).

 

Bois énergie

- A la production des chaufferies collectives, nous avons ajouté la consommation de bois dans le résidentiel et dans l’agriculture que nous estimons à 100 GWh/an.

- Le pouvoir calorifique des plaquettes forestières est fixé à 3 500 kWh/tonne.

- Le pouvoir calorifique des granulés bois est fixé à 5 000 kWh/tonne.

 

Solaire

- Données de production d’ENEDIS.

- Pour les installations en toiture, nous avons estimé la durée de fonctionnement à 1 200 h/an.


Equivalent en besoin électrique

Un français consomme en moyenne 2.5 MWh/an dont 1.5 MWh en chauffage et eau chaude électrique.

 

Territoire

Territoire constant (118 communes classées + Mazamet): périmètre d'étude 2012.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

observatoire energie

 

 

 

Changer nos comportements