Vous saurez tout sur le compost (ou presque)!

Loin de nous l'idée de nous auto-proclamer "maîtres du compost" dans cet article. Néanmoins, nous avons quand même décidé de vous offrir des astuces sur le compost, en étant le plus exhaustif possible. Que vous soyez là grâce à notre Calendrier de l'Avent ou par pur hasard, nous comptons bien vous offrir quelques infos ! 

Bokashi cuisineLe Bokashi, ou le composteur de cuisine

Un Boka-quoi ? En japonais, le terme signifie "flou" mais cela n'aide pas à la compréhension de ce qu'est le bokashi. Trés simplement, c'est un bac grand comme un seau de ménage, équipé d'un robinet, que l'on place dans sa cuisine ou dans un placard ni vu ni connu, pour y mettre les restes de denrée alimentaires. Ici, pas de lombrics à l'horizon, juste un système hermétique boosté grâce à un activateur. L'avantage est qu'il prend peu de place et permet à une personne seule comme à une famille de valoriser les déchets de la cuisine. S'il est bien utilisé, il ne produit aucune odeur ! Seul entretien, ajouter régulièrement du "son de bokashi" (aussi connu sous le nom d'activateur de compost), que l'on trouve en jardinerie ou que l'on peut fabriquer soi-même (ortie, fougère et consoude sont vos amies!). Ensuite, il suffit de le tasser pour éviter le contact avec l'air et le tour est joué ! Le jus récolté peut servir d'engrais naturel ou d'améliorateur de fosse septique

Le lombricomposteur, l'art de travailler en équipe

Si vous n'avez pas peur des petites bêbêtes, vous pouvez adopter quelques lombrics pour vous aider à vous débarasser des déchets de la cuisine et même de quelques morceaux de papier et de cartons. Il s'agit d'acheter un composteur spécifique à étages ou de le fabriquer soi-même pour accueillir les vers. Comme le composteur de cuisine, il permet de récupérer un jus qui servira d'engrais pour les jolies plantes de votre domicile. Même s'ils demandent peu de soins, l'installation est moins "propre" que le bokashi et nécéssite d'avoir un espace extérieur. 

Le composteur classique, pour voir grand compost jardin

Vous avez un grand jardin et un espace qui ne demande qu'à accueillir la faune alentours pour un grand festin ? Le composteur classique est fait pour vous ! Il est littéralement le plus simple à mettre en place : soit vous délimitez un espace grâce à un bac ou un silo (acheté ou encore une fois fait maison), soit vous faites un tas de déchets au fond du jardin. Ensuite ? Et bien il n'a plus qu'à laisser faire la nature ! Remuez de temps en temps, mais c'est tout ! 

Et on met quoi dans le compost ? 

La magie du compost revèle du fait que l'on peut en fait quasiment tout mettre. Pour le compost de cuisine, si celui-ci est bien fermé et bien tassé, tout se déroulera sans problème. Pour le lombricompost et le composteur de jardin, quelques règles sont à respecter pour éviter odeurs et désagréments. Vous pourrez retrouver toutes les informations compilées dans un seul tableau ici (Merci la Métropole de Lyon!)

Et les poules dans tout ça ? 

Pas envie de vous emcombrer d'un compost ? Vous pouvez également donner vos restes et épluchures à nos amies de la basse cour ! En plus, elles vous donneront des oeufs, n'est-ce pas fabuleux ? Tellement, que nous, au Parc, nous avons donné un coup de main à des écoles et des maisons de retraites du territoire pour installer des poulaillers. Et tout le monde est ravi ! Attention tout de même à respecter le régime alimentaire de ces dames, à savoir : évitez les pépins de pommes, les avocats et les oignons. Même si elles savent faire le tri, inutile de tenter le destin...  

inauguration poulailler anglès

Merci à notre chargée de mission Circuits Courts et Gaspillage alimentaire pour toutes ces informations ! 
Crédit Photos : Wikipédia, Pixabay & PnrHL