Espaces et espèces protégés

Les outils d'inventaire et de gestion
PNR, réserve, ZNIEFF... Autant de sigles et d'outils d'inventaires, de protection ou de gestion différents pas toujours simples à comprendre et à différencier. Cette gamme d'outils a largement été mise en œuvre sur le territoire du Parc naturel régional du Haut-Languedoc. Aujourd'hui, bon nombre de secteurs, abritant des espèces animales ou végétales, bénéficient d'une protection et/ou d'une gestion induite par la mise en place de ces outils.

Une quoi ? Une ZNIEFF !

Avant tout outil de connaissance, les Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique sont des inventaires nationaux qui ont permis de mieux connaitre les richesses naturelles des communes. Sans statut juridique particulier, elles permettent d'aider à la prise de décisions en matière de gestion et de préservation de l'environnement et d'aménagement du territoire.

On distingue :

- Les ZNIEFF de type 1 : ce sont des secteurs de superficie restreinte et dont l'intérêt est lié à la présence d'espèces ou d'habitats rares ou remarquables, caractéristiques du patrimoine naturel national ou régional. Ces zones sont particulièrement sensibles à des aménagements ou à des modifications du fonctionnement du milieu naturel.

- Les ZNIEFF de type 2 : ce sont de grands ensembles naturels qui offrent des potentialités biologiques et paysagères intéressantes : sur ces zones, il importe de respecter les grands équilibres écologiques.
Réserve nationale : accès réglementé !

La présence d'une population de Mouflon méditerranéen (introduit à partir de 1956) sur le massif du Caroux-Espinouse a permis la création de la Réserve Nationale de Chase et de Faune Sauvage en 1973 (1715 ha). En raison des études techniques et scientifiques qui sont réalisées sur cette population de mouflon (capture, marquage, estimation de population...) et afin de préserver la tranquillité des animaux, l'accès à la réserve est réglementé. Seules les personnes autorisées peuvent y pénétrer à des fins professionnelles (toutefois quelques sentiers sont ouverts au grand public) et la chasse et la cueillette y sont formellement interdites. Il existe 9 Réserves Nationale de Chasse et de Faune Sauvage en France.

Une espèce : une mesure de protection

Mis en place pour préserver le lieu de vie d’une ou de plusieurs espèces, l’Arrêté de Protection Biotope entraine une réglementation précise (certaines activités sont soumises à autorisation, d’autres comme l’accès peuvent être interdites). Un biotope peut se définir comme un territoire bien délimité, caractérisé par des conditions particulières (géologiques, hydrologiques, climatiques, biologiques, édaphiques - désigne ce qui se rapporte au sol). Sur le territoire du Parc, il en existe 2, mise en place afin de protéger le biotope d’un rapace, l’aigle de Bonelli et d’un insecte (la Rosalie Alpine).

Retour au sommaire