Vient de paraître !

En juillet 2013 est paru aux Editions Privat l'ouvrage "Haut-Languedoc, paysages, villages, patrimoines, produits, une passion partagée", photographies d'Alain Baschenis et textes de Santiago Mendieta.
Format 30 x 24 cm, 144 p, Relié
32 euros
ISBN : 978-2-7089-5918-7

Photographe indépendant, Alain Baschenis est né dans les Alpes. Mais c'est dans l'Ariège et les Pyrénées qu'il choisit d'exercer ses talents, dans les reportages d’activités de pleine nature, le tourisme et le patrimoine. Il a participé à l’ouvrage Pyrénées ariégeoises (Éditions Privat, 2009) et à Tarn, art de vivre (Éditions Privat, 2011). Il participe très régulièrement aux divers reportages de Pyrénées magazine

Santiago Mendieta est journaliste et auteur d’ouvrages remarqués sur les Pyrénées : La Photographie à l’assaut des Pyrénées (2004), Pyrénées, balades insolites (2005). Il signe aux Éditions Privat avec L’Or de Canfranc son premier roman en 2008, puis le Guide de la route des cols en 2009. Il est également l’auteur aux Éditions Privat des ouvrages Pyrénées ariégeoises (2009), Le Bazacle (2010), Pyrénées, À la croisée des climats (2011) et Calanques, Marseille, Cassis, Cap Canaille (2012).

Avec ses quarante années d'existence, le Parc naturel régional du Haut-Languedoc a atteint l'âge de raison, celui de la maturité. En se retournant sur tant de chemin parcouru que de projets réalisés et d'expériences partagées… Avec la fin des industries traditionnelles (délainage, textile mine), ici s'invente un autre avenir où cadre de vie et terroir riment avec espoir. Prenant ses aises sur 119 communes (dont 10 associées), son vaste territoire (306 000 hectares), à cheval sur deux départements (Tarn et Hérault) et deux régions (Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon), est parsemé de richesses naturelles, de paysages sous la triple influence du Massif central, de la Méditerranée et des plaines lauragaises, audoise et héraultaise. Sur la ligne du partage des eaux entre océan et mer, ce balcon hésite entre ses deux versants, ses deux Midis. Des sombres sapinières de la Montagne noire où le canal du Midi s'est bâti une source et sa réputation, des hêtraies des monts de Lacaune au Plateau des lacs, du Sidobre aux crêtes du Somail et de l'Espinouse où musardent les mouflons, le relief dégringole peu à peu jusqu'aux confins du Minervois et du Biterois, où affleurent la vigne, le mimosa et bientôt l'olivier. Territoire mosaïque, on y cultive autant la châtaigne que l'amour du patrimoine, de l'histoire. Un vrai pays de l'art de vivre.

Plus de 80 photographies inédites

Publié le vendredi 31 mai 2013