La châtaigneraie dans le Haut-Languedoc

Le châtaignier est cultivé dans le Haut-Languedoc depuis le XIème siècle. Cette culture ancestrale a connu son apogée au milieu du XIXème siècle, puis a fortement décliné lors de l’exode rural. Aujourd’hui, les variétés traditionnelles réputées telles que le marron d’Olargues et la Dauphine de Mazamet côtoient de nouvelles variétés implantées depuis les années 50. Une soixantaine de producteurs cultive la châtaigneraie.
Les châtaigneraies traditionnelles sont des successions de terrains en terrasses, soutenus par des murets en pierres sèches et desservis par une multitude de petits chemins pavés. La châtaigne était séchée dans des secadors (prononcer sécadou), pour être conservée ou transformée en farine. Tout ce patrimoine bâti conservé charmera l’œil des promeneurs. Il témoigne de la capacité de l’Homme à s’adapter afin de cultiver la moindre parcelle, même sur les reliefs.

La châtaigneraie du Haut-Languedoc

(Michel Coroir - PNRHL)

  • no-reply@parc-haut-languedoc.fr
  • (de la forme : exemple@exemple.com)